Un rôle-play dans lequel vous incarnez un personnage de votre invention ou déjà existant
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quartier Inzuri, 78ème Sud

Aller en bas 
AuteurMessage
Kokoru
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 91
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 23
Localisation : Melun

Feuille de personnage
Race: Shinigami
Grade: Jû Bantai Taishô
Expérience:
875/1000  (875/1000)

MessageSujet: Quartier Inzuri, 78ème Sud   Ven 24 Fév - 17:05

Il est 23h30 lorsque j’atteignis enfin ce district situé au bord du Rukongai. Décidément, mon shunpô laissait encore à désirer…
Je ne sentais aucun reiatsu anormal, mais je savais que ces Hollows savent le dissimuler. J’allais donc les chercher par moi-même. Après plus d’une heure de recherches infructueuses, je commençais à perdre patience, et m’apprêtais à repartir, quand j’entendis une petite fille crier :

Jyaaaaahhhhh, NOOOOOOOOOOOON !!!!!
J’arrivais à localiser la petite fille au Nord-Ouest de ma position. Pas la peine de réfléchir, je fonce ! Quand j’arrivai enfin, je les vis ! EUX ! Ces 5 Hollows qui avaient exterminés ma famille il y a maintenant 8 ans. Il y avait également la petite fille, apeurée, qui tenait son frère ensanglanté dans les bras. Ses blessures étaient profondes, mais il s’en sortit. J’ordonnai à la petite fille de fuir avant de me retourner vers les Hollows en m’écriant :

Maintenant, votre adversaire, c’est moi !
Leur apparence n’avait pas changé en 8 ans, j’étais sûr de moi : il s’agissait bien des ordures responsables de mon malheur. Ils étaient 5 : les deux premiers étaient des jumeaux qui attaquaient ensemble ; ils s’appelaient Ba et Ka. Le troisième était une sorte d’oiseau qui planait au-dessus des autres, Kôta. Le quatrième ressemblait à une pastèque à pattes, c’était un expert en lancer de projectiles, Pepain. Mais c’est du cinquième dont je devais me méfier. Odiume, leur chef, 2m30, des bras plus épais qu’un jambonneau, et une force telle qu’il pouvait abattre une maison en un coup. C’était d’ailleurs toujours lui qui assénait le coup final. Ces Hollows connus sous le nom des Akumeidakai Go (les cinq Infâmes), échappaient aux Shinigamis depuis maintenant 30 ans, et étaient responsable de la mort d’une vingtaine de personnes.
La rage montant en moi, je lançai immédiatement le combat en libérant mon shikai :

Watashitachi no kokoro no fukasa ni anata o pussho,
Jinkô namida!

Le froid m’envahit, comme chaque fois que je libère mon shikai. Je sentis mon shihakushô apparaître, et comme à chaque début de combat, je pouvais sentir la fierté d’être Shinigami en moi. Mais là, je l’étais d’autant plus que mon combat avait un but. Ce n’était plus un simple sauvetage d’âme, ou une quelconque purification : je venais d’entrer dans un combat d’honneur dont le résultat ne pourrait être que la victoire ou la mort. Mon zanpakutô semblait ressentir les mêmes émotions que moi, car je le sentais vibrer dans ma main.
Soudain, je sentis Kôta tenter une attaque en piqué. Je l’évitai aisément par un roulé-boulé sur ma droite, quand je sentis une douleur à ma jambe gauche : Pepain venait de me lancer une série de projectiles que je n’avais pas vu venir. Je commençais à paniquer, mais je pouvais sentir Jinkô namida à mes côtés.

Du calme Kokoru, respire. Tu es un bon combattant et je suis avec toi.

Je ressentais une aversion et un dégoût énorme pour mes adversaires qui n’hésitaient pas à cacher leur pression spirituelle pour attraper de pauvres âmes par surprise. Moi qui ne pouvais supporter de voir quelqu’un se retourner contre son camp pour attaquer ses anciens camarades et alliés, je ne pouvais m’empêcher de vouloir faire souffrir ces Hollow, et je décidais alors d’utiliser ma technique de trahison.
Je lançai sur les Hollows en face de moi une série de larmes de mon zanpakutô. Lorsque je vis que chaque Hollow avait été touché au moins une fois, je posai la paume de ma main contre ma lame, fermai les yeux pour me concentrer et pouvoir mieux sentir les flux d’énergie spirituelle autour de moi, puis commençai à incanter :

Yûjin ga teki ni naru, teki wa yûjin ni naru.
Sekai ga sakasama ni narimasu.
HANGYAKU !

Immédiatement apparût sur chaque Hollow la Marque : une larme au coin de l’œil gauche. Les larmes devinrent en l’occurrence jaune : la couleur de la trahison.
Le pouvoir de mon zanpakutô se mit rapidement en place : à ma gauche, je voyais Ba et Ka se retourner l’un contre l’autre. Bien sûr, connaissant les mêmes techniques, ils se bloquaient mutuellement, mais soudain Ba trébucha contre une pierre. Ka lui asséna alors un coup de croc ne laissant aucun doute quant à l’issue du combat. De l’autre côté du terrain, Pepain et Kôta s’étaient déjà achevés. D’un pas décidé, je courus vers Ka avant de lui enfoncer Jinkô namida dans le crâne, dans un mouvement latéral.
Je regardai fièrement les cadavres des 4 Hollows devant moi, pensant à ma famille qui devait être fière de…
4 ! Mais, où était passé Odiume ?
Je n’eus pas le temps de bouger que je sentais une énorme pression spirituelle s’abattre sur moi. Incapable de la supporter, je sentis mes genoux heurter violemment le sol, ma jambe gauche déjà blessée se cassant sur le coup. Je me retournais alors pour voir, horrifié, Odiume à 20cm de moi, en proie à une colère monstre !

Mes compagnons ! Tu as tué mes quatre fidèles compagnons ! Comment as-tu pu ? Je vais vous exterminer, toi et ton pouvoir terrifiant !

Incapable de bouger, je ne pus que regarder le Hollow me trancher le corps de part en part, enfonçant ses griffes d’une bonne dizaine de centimètres en moi. Je ne sentais déjà plus la partie droite de mon corps, et mon zanpakutô était hors d’atteinte.
Odiume commençait à me donner une partie une série d’attaques, chacune aggravant un petit peu plus mon état, quand, au détour d’un coup de pied, je sentis quelque chose de dur contre ma main : Jinkô namida !
Je savais que je n’ai pas suffisamment de force en moi pour attaquer Odiume, mais…

Non ! Je t’en prie, ne fais pas ça Kokoru !


Je sentais Jinkô namida vibrer dans ma main. Elle savait ce que j’étais en train de penser.

Je pourrais lancer mon coup ultime. Dès le début, il y a 8 ans maintenant, j’ai appris cette technique, en prévision de ce combat. Bien sûr, je gagnerais le combat, mais cette attaque risquerait de me tuer, et je perdrais à coup sûr toute trace de reiatsu en moi. Je serais donc banni des Shinigami, et devrais dire adieu à Jinkô namida.
Mais après tout, ne suis-je pas devenu Shinigami dans l’unique but de venger ma famille ? Avec cette attaque, j’en aurais fini, et je pourrais envisager ma vie d’un autre point de vue...


Non ! Kokoru, ne fais pas ça ! Laisse-nous combattre ensemble encore, côte à côte ! Nous avons besoin l’un de l’autre, et tu le sais… Et puis pense à tous tes camarades de la 10ème division, à cette fille qui te plaît tant ! Ne nous abandonne pas !

Il est trop tard, j’ai pris ma décision. Adieu mon amie.

Je commençais péniblement à lever mon zanpakutô, quand Odiume me donna un coup de crocs dans l’épaule, coupant net tous les nerfs de mon bras. Impuissant, je vis Jinkô namida rester à terre alors que mon corps se faisait emporter par le Hollow. Je sentais ma dernière heure venue, et me préparais difficilement à l’inévitable, quand…

GROOOOOOOOARRRHHHHH !!!
D’un coup, je me sentis tomber, alors qu’Odiume reculait de deux pas, le corps courbé en deux, comme s’il avait été frappé à l’estomac. Je me préparai à mon arrivée brutale au sol, mais ce fut deux bras -que je devine féminins à l’odeur- qui me réceptionnent. J’ouvris les yeux : il s’agissait de la Yon Bantai San Seki !
Elle commença immédiatement à me soigner et me dit :

Repose-toi bien, Kokoru Ryôkôzu, tu t’es bien battu. Maintenant, laisse le capitaine Noshû finir.

Je tournais la tête pour effectivement voir le Roku Bantai Taishô face à face avec le monstre. Karasu sortit alors son zanpakutô. Impossible ! Il avait donc donné le coup ayant fait fléchir Odiume à mains nues !

Incapable de résister plus longtemps à la douleur, je m’évanouis, laissant le capitaine seul face au Hollow.

_______________________________
~Craignez-nous d'autant plus que nous ne possédons pas de corps...~


Dernière édition par Kokoru le Lun 25 Juin - 9:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasu Noshû
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 131
Réputation : 10
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 25

Feuille de personnage
Race: Shinigami
Grade: Roku Bantai Taishô
Expérience:
880/1000  (880/1000)

MessageSujet: Re: Quartier Inzuri, 78ème Sud   Sam 25 Fév - 14:31

En effet, j'étais parti au Hueco Mundo, mais les attaques de hollow au Seireitei m'ont obligé à revenir ici. Je n'avais pu aller jusqu'à Las Noches, le palais d'Aizen, et Urahara Kisuke m'a prévenu des attaques de hollow au Seireitei. J'ai donc du repartir à Soul Society. Puis on m'a dit que le 3ème siège de la 10ème division était parti seul combattre les Akumeidakai Go. Je me suis dépêché de rejoindre Kokoru, et j'ai bien fait. Mon shunpô étant assez rapide, j'ai pu arriver vite. Je vis les corps de 4 hollows, et Odiume, le chef, au dessus de Kokoru, en train de le lacérer. Je fis alors le hadô n°4 pour repousser Odiume, puis je vis le 3ème siège de la 4ème division récupérer Kokoru, qui me lança un dernier regard avant de s'évanouir, au moment où je sortis mon zanpakutô.
Yon bantai san seki ! Emmenez Kokoru aux quartiers de la 4ème division. Soignez le vite. Je m'occupe d'Odiume.
La yon bantai san seki partit avec le corps évanoui de Kokoru, me laissant seul face à Odiume.
Et maintenant, Odiume... A nous deux. T'en prendre à un si jeune shinigami... Tu vas payer ! Pour toutes les âmes que tu as tué...

Chikyû o modo, tengoku o kumo, Ryûtôtake !

Mon sabre et mon fourreau se transformèrent. Je réussis à échapper à l'attaque que Odiume me lançait. En retour, grâce à mon shikai, je pu lancer le bakudô n° 61 : Riku Jyôkôro ! sans incantation, et de la même puissance que s'il y avait eu une incantation.
Odiume n'eu pas le temps de se rendre compte de ce qu'il lui arrivait.
Je lançais juste après le hadô n°33 : sôkatsui !
En quelques secondes, Odiume s'effondra. Je sortit de mon shikai et m'apprêtais à m'en aller quand Odiume se releva et me lacéra le dos de ses puissantes griffes.
Je m'effondrais sentant Ryûtôtake m'échapper des mains.

Odiume, quant à lui, était aussi assez amoché.

Je me relevais tant bien que mal, puis avec ce qui me restais d'énergie, je visais la tête de Odiume, puis lançait, sans incantation :

Hadô no Hachi Jû Hachi... : Hiryû Gekizoku Shinten Raihô !

Le puissant hadô traversa l'espace nous séparant en quelques dixième de seconde, et agrandit le trou du hollow, qui s'effondra une fois de plus, mais respirait encore.

De mon côté, je m'effondrais aussi, les blessures dues à Odiume reprenant le dessus.

Je fermais les yeux sur la yon bantai san seki, suivie du juu bantai san seki, qui avait du se remettre de ses blessures.

_______________________________
Karasu Noshû / QuadroPhazon - Administrateur du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rpg.guildealliance.com
Kokoru
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 91
Réputation : 3
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 23
Localisation : Melun

Feuille de personnage
Race: Shinigami
Grade: Jû Bantai Taishô
Expérience:
875/1000  (875/1000)

MessageSujet: Re: Quartier Inzuri, 78ème Sud   Sam 25 Fév - 15:09

Le combat entre Odiume et le Roku Bantai Taishô n'avait duré que 5 minutes, mais la Yon Bantai San Seki avait déjà fini de me guérir! En arrivant, je vis Karasu à terre, inconscient -les blessures dans son dos étaient effrayantes-, et Odiume, quelques mètres plus loin, lui aussi gravement blessé.

En voyant le Roku Bantai Taishô à terre, je sentis la colère m'envahir. Décidé à venger ma famille et le capitaine, je sortis mon sabre, libéra le shikai, et une fois Odiume marqué par mes larmes, je commençai à incanter:

Itami wa shinzô ni tassuru, kurushima wa mugendesu.
Sekai wa kuro to shiro desu.
KANASHIMI!

La larme se colora en gris, couleur de la dépression.
Immédiatement, Odiume se courba sur lui-même, poussant une série de cris déchirants, en proie à une douleur que je devenais insoutenable. Le regard empli de haine, je m'adressais à lui:

Alors, qu'est-ce que ça te fais de ressentir la douleur que tu infliges à tes victimes? Comment te sens-tu maintenant que tu sais que tu vas mourir? Je vais te tuer! Mais avant sache que je vais te laisser moisir ici une heure! Une heure, c'est à peu près le temps que tu as pris pour tuer ma mère, et c'est la durée pendant laquelle j'ai entendu ma mère crier, incapable de réagir.
J'espère que tu aura survécu dans une heure, sinon c'est que tu n'en valais même pas la peine!

Odiume était déjà faible, et je savais qu'il ne survivrait pas à une heure de détresse. Il devait également s'en rendre compte, car je le vis lever une de ses pattes, et commencer à se lacérer le corps et le masque, dans un futile essai de suicide. Mais je devais le tuer de mes propres mains!
Je rescella Jinkô namida, puis tenant mon zanpakutô à deux mains devant moi, je tranchai net le masque de ce résidu de Hollow qui se tenait devant moi.

C'est bien Kokoru, maintenant, nous pourrons enfin nous concentrer sur nos pouvoirs, afin de mieux pouvoir aider les âmes et les humains et éviter que d'autres vivent notre expérience.

Fier de moi, je me dépêchai de rentrer dans le dortoir de ma compagnie. En passant à côté du garde emprisonné, je savais que j'allais me prendre un savon par l'Ichi Bantai Taishô, mais je me dis que la journée serait éclaircie par ma visite à la quatrième division pour voir Noshû-Taishô.

_______________________________
~Craignez-nous d'autant plus que nous ne possédons pas de corps...~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quartier Inzuri, 78ème Sud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quartier Inzuri, 78ème Sud
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Le quartier disciplinaire de Fleury-Mérogis
» Les ragots du quartier....
» Nouveau visage du Quartier 2004

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Role Play :: Soul Society :: Arc Odiume-
Sauter vers: